LOADING...

Wittekop

La légende en marche

Dans des temps anciens, les bières du monde n’étaient que peu connues des Suisses... Un jeune visionnaire convaincu par leur richesse était toutefois bien décidé à y remédier : Jacques Amstein. En 1981, alors qu’il parcourt la Belgique en quête de nouvelles saveurs, sa route croise celle de Gino van Thighem, jeune brasseur chez Riva Dentergem. Ensemble, ils déve- loppent la recette d’une succulente bière de froment non-filtrée : la Wittekop. L’ambassadeur de la bière, convaincu par ce breuvage authentique, commence son importation vers ses terres d’origine ; c’est ainsi que la Witte’ devient la première bière blanche de Suisse ! Succès fulgurant, il en faut peu pour que cette boisson houblonnée séduise toute une génération de passionnés. Rappelez-vous « Sex, Witte’ & Rock’n’Roll » et le légendaire spot radio « Wittekop, Wittekop, la bière qui se boit avec une rondelle de citron, Wittekop, Wittekop » !
Dans des temps anciens, les bières du monde n’étaient que peu connues des Suisses... Un jeune visionnaire convaincu par leur richesse était toutefois bien décidé à y remédier : Jacques Amstein. En 1981, alors qu’il parcourt la Belgique en quête de nouvelles saveurs, sa route croise celle de Gino van Thighem, jeune brasseur chez Riva Dentergem. Ensemble, ils déve- loppent la recette d’une succulente bière de froment non-filtrée : la Wittekop. L’ambassadeur de la bière, convaincu par ce breuvage authentique, commence son importation vers ses terres d’origine ; c’est ainsi que la Witte’ devient la première bière blanche de Suisse ! Succès fulgurant, il en faut peu pour que cette boisson houblonnée séduise toute une génération de passionnés. Rappelez-vous « Sex, Witte’ & Rock’n’Roll » et le légendaire spot radio « Wittekop, Wittekop, la bière qui se boit avec une rondelle de citron, Wittekop, Wittekop » !
Au fil des ans, le père Amstein murit, à l’opposé du produit qui se rafraichit. Désormais visage de la marque, le personnage s’affiche «wittekop » signifiant tête blanche en flamand – et rappelle ainsi l’appellation originale du produit. Près de 35 ans plus tard, la Witte’ n’a pas dit son dernier mot !

L'étiquette fait son show

1981

1981


Fraichement débarquée en Suisse, Wittekop se cherche encore. Son étiquette originale, produite par la Riva Dentergem, est utilisée jusqu’en 1984.
1985

1985


Wittekop aime la provoc’ ! Le graphiste à l’origine de cette étiquette y a caricaturé Jacques Amstein, une choppe à la main, appuyé sur des tonneaux de bière. « Jack » se la coule douce sur une plage exotique, entouré de ses trois secrétaires aux cheveux couleurs de bière en arrière-plan.
1988

1988


Jack prend de l’âge ; tout comme son modèle, ses cheveux blanchissent.
L’accroche se modernise et devient «Servir frais avec une rondelle de citron !»
1991

1991


On n’arrête pas le temps en marche : la chevelure devient de plus en plus blanche.
La mention de la rondelle de citron disparaît.
1998

1998


C’est le grand ravalement de façade!
Alors que l’image des femmes a bien été utilisée dans la publicité, Jack prend du recul et leur laisse les devants de la scène. Les tonneaux de bière disparaissent pour laisser la place à une plage idyllique.
Le visage du personnage est redessiné et ses cheveux sont désormais blancs. La signification de Wittekop, « Tête blanche » en flamand, prend tout son sens !
2004

2004


Wittekop ne perd pas la face. Le visage d’origine fait son grand retour.
Prochainement !

Prochainement !


Hé mollo, la prochaine arrive bientôt !

Mais en fait, c’est quoi Wittekop ?

Bière Blanche

Hé là!

Pas si vite!

Entre ta date de naissance pour accéder au site