LOADING...

Wittekop
 

Archives : Timeline Express Announcements

 
 

SOUTIRAGE

Emballez, c’est pesé ! Une fois conditionnée en fûts de 20 litres ou en bouteilles de 33cl, encapsulées, étiquetées et encaissées, ta Wittekop est prête à être dégustée. ET SANTE !

GARDE ET FILTRATION

Après fermentation, elle est pratiquement prête… Il ne reste presque qu’à supprimer son goût de jeune. Pour cela, on la place dans des cuves métalliques à basse température : c’est la garde. Cette étape permet de supprimer le goût de jeune, de clarifier le breuvage en laissant la levure se déposer lentement et de le saturer en gaz carbonique par une deuxième fermentation. Wittekop n’est pas filtrée. Elle conserve ainsi toutes ses levures, riches en vitamines. C’est pour cette raison qu’elle a son apparence laiteuse.

FERMENTATION

Une fois refroidi, le moût est placé dans de grandes cuves où il va fermenter durant 3 à 5 jours. On y ajoute de la levure, qui va transformer le sucre en alcool et en gaz carbonique. Wittekop, bière à haute fermentation, a besoin d’une température de 15 à 20° pour que le processus opère.

BRASSAGE

Une fois l’orge transformé en malt, le brassage peut débuter. C’est la partie la plus importante et la plus caractéristique de la fabrication de la Wittekop. Son but ? Transformer le malt moulu en farine en moût, qui est un jus sucré. 3.1 EMPÂTAGE On commence par mélanger la farine de malt à de l’eau chauffée entre 35 et 50° pour en faire une bouillie épaisse. 3.2 INFUSION Comme les autres bières de fermentation haute, Wittekop est brassée par infusion ; c’est de l’eau chaude qui va la porter jusqu’à la température désirée. Cette étape permet de transformer l’amidon contenu dans le malt en sucre et d’en faire sortir les substances solubles. 3.3 FILTRATION  On filtre ensuite le tout en faisant reposer la bouillie obtenue dans des cuves à fond perforé. On laisse le moût s’écouler pour le débarrasser de tous les déchets du malt – la drêche -, qui fait un excellent aliment pour le bétail. 3.4 EBULLITION Le

SÉLECTION DES MATIÈRES PREMIÈRES

Wittekop doit son arôme subtil au choix des meilleurs ingrédients et au talent d’un brasseur d’exception. C’est donc naturellement que la première étape de fabrication passe par une sélection rigoureuse de tous ses composants.

MALTAGE

Son ingrédient principal est le malt. On l’obtient en faisant germer des grains d’orge, qui seront ensuite séchés, débarrassés de leurs germes puis moulus.

 

Hé là!

Pas si vite!

Entre ta date de naissance pour accéder au site